L’UX design, pour User eXperience design, est une pratique du design orientée autour de l’expérience d’un utilisateur face à votre produit ou votre entreprise. Par « expérience », on parle du volet émotionnel, du ressenti de l’utilisateur.

Mais du coup, comment elle se caractérise, cette expérience utilisateur ?

Quels éléments pour concevoir une expérience utilisateur ?

Pour évaluer l’expérience utilisateur d’un site web par exemple, on peut s’intéresser à :

Comment définir les utilisateurs ?

Maintenant que vous avez une idée de comment définir l’expérience, définissons ce qu’est un utilisateur. Sans surprise, c’est quelqu’un qui utilise votre produit (un site web, une application, un service) ou qui est confronté à votre société. C’est à ce moment qu’intervient la distinction entre UX (User eXperience) et CX (Customer eXperience). L’utilisateur étant un terme générique, le client (customer) est donc un utilisateur précis.

Petit exemple pour expliquer cette différence :

Vous gérez un site e-commerce. Vos clients seront les utilisateurs acheteurs, consommateurs (les Customers). Mais d’autres utilisateurs interviennent ! Vous ne voyez pas ? Non ? Tournez-vous vers votre voisin : le voilà l’autre utilisateur. L’expérience des gestionnaires de votre e-shop, de vos collaborateurs, est toute aussi importante que celle des clients qui achètent vos produits. Si leur outil de travail est contre-performant, comment peuvent-ils espérer répondre correctement aux attentes de vos clients ? Vous avez là, dans ce cas précis, la différence entre Customer et User. Pour aller plus loin, un autre profil de « simple user » pourrait être un blogueur ou un influenceur. Profil différent, mais utilisateur à satisfaire !

Vous l’aurez compris, l’étude de vos utilisateurs est la première phase du travail d’UX design. Et place au monde moderne ! Adieux les fameux « on parle aux 20-35 ans, CSP+, blablabla », c’est au travers de fiches personae (latin 3ème langue) que vous allez définir des archétypes d’utilisateurs : qui sont-ils, que font-ils dans la vie, comment interagissent-ils avec vous, qu’attendent-ils, etc. Empathie et observation seront la clé de l’exercice ! Pour cette étude qui se fait souvent en groupes, pas dit que Rambo soit l’allié idéal 😉

Définir le parcours idéal

Une fois vos personae définis, nous allons devoir identifier leur parcours. Parce que si vous pensez qu’un utilisateur arrive chez vous sans être allé voir ailleurs, c’est qu’il faut sans doute vous rappeler votre propre chemin avant d’avoir rencontré votre conjoint(e) actuel(le).

Le point de contact avec votre client est tout aussi important que l’avant et que l’après contact.

L’étude des parcours de vos personae vous aidera à mieux saisir le contexte dans lequel ils vivent l’expérience de votre marque/produit. Nous insistons sur le contexte : c’est une notion essentielle lorsqu’on étudie ses utilisateurs. Enfin, pour affiner encore plus cette compréhension, on tentera de visualiser les humeurs de vos personae au cours des différentes étapes de leur voyage. On vous promet là de belles surprises et des prises de conscience « waou niveau 5 » !

On est armé là ? Au charbon !

Ola, doucement ! Vous êtes sans doute pressés de voir des pixels apparaître après ce festival de matière grise, mais la patience est une vertu. Toujours en fonction de votre projet, il peut être bon de passer par une phase de wireframes et de prototypage.

Pour vous donner une idée de l’intérêt de cette étape, prenons l’exemple de la construction de votre maison. Avant d’engager les troupes et de monter du moellon, l’architecte du projet vous proposera sans doute des plans, en vous expliquant la manière dont vous allez circuler et vivre votre maison. Vous allez aussi simuler les différentes options d’aménagement de votre intérieur, grâce à des croquis fonctionnels. Bah oui, ce serait dommage de se rendre compte de ses erreurs une fois les murs montés !

Eh bien sur le web, c’est pareil. Avant de passer à la conception graphique d’une application ou d’un site web, on établit des croquis fonctionnels (ce sont les wireframes) et éventuellement des prototypes. Ces outils nous permettent d’éprouver nos idées et d’itérer rapidement pour pouvoir, une fois cette étape validée, se concentrer sur l’expérience visuelle et son intégration par votre agence web WordPress préférée !

Creative WordPress Makers