Blog

Pourquoi le menu fixe n’est pas la meilleure idée que vous puissiez avoir

La partie supérieure d’un site, c’est celle qui installe un premier lien. Celle qui affiche la couleur, et qui donne envie d’aller plus bas (ou pas). Et souvent, c’est dans cette partie qu’on affiche le menu du site, pour se faire une idée de l’organisation des contenus. Mais un menu fixe est-il pour autant une bonne idée ? 

Pour donner des indications au visiteur, le menu est souvent le point d’entrée pour les principaux contenus d’un site. C’est un point de repère conventionnel qui est entré dans les habitudes de navigation, et donc qui est souvent indispensable à une expérience utilisateur fluide. 

Pour autant, est-ce qu’on a besoin d’avoir toujours sous les yeux cette bande en haut de l’écran ? On nous demande souvent de créer des menus fixes, qui restent donc bien installés à leur place, et qui délivrent leurs informations en permanence. Mais est-ce que c’est bien nécessaire ? 

Non.

La juste place du menu 

Le menu fixe est vite devenu de plus en plus répandu sur les sites, parfois pour de bonnes raisons, mais parfois aussi à cause d’un effet de mode ou d’un préjugé qui s’est répandu tellement vite qu’il est devenu hors de contrôle : “avec un menu fixe, on ne se perd jamais”

C’est révélateur de ces moments où les tendances empêchent de se poser des questions : est-ce que les visiteurs seraient vraiment perdus sans menu fixe ? 

Un menu, c’est une représentation des accès à des pages sélectionnées. Ce n’est pas l’arborescence complète de votre site ! C’est un point d’accès, mais il peut y en avoir d’autres. On peut accéder à toutes ces pages directement via le contenu du site web, avec l’utilisation de liens ou de boutons par exemple. 

Le menu n’est donc qu’un point d’entrée parmi d’autres, et on peut penser son site avec d’autres points de repères réguliers pour guider la navigation des visiteurs. 

Par ailleurs, les menus sont situés au même endroit sur la quasi-totalité des sites web : un utilisateur saura donc comment le retrouver, qu’il soit fixe ou pas. 

En revanche, un menu fixe peut devenir un élément perturbateur dans de nombreux cas.

Optimiser l’espace pour plus de lisibilité

Un écran, c’est finalement un terrain assez réduit. Dans ce cadre rigide, tout élément fixe occupe une zone fixe dans un espace limité. Et réduit donc l’espace dédié au reste du contenu : 

Alors plutôt que d’imposer une présence permanente sur les écrans, on peut imaginer aussi poser la question en d’autres termes : à quoi bon faire des contenus de qualité si c’est pour mettre constamment sous le nez de l’utilisateur des liens vers d’autres contenus, qui l’incitent à cliquer ailleurs ? 

Si l’utilisateur commence à faire défiler votre contenu, c’est qu’il est intéressé, qu’il a envie d’aller plus loin sur la page, pas de voir autre chose. Pourquoi vouloir lui imposer le menu sous les yeux ? 

On le répète : le menu n’est pas la seule possibilité pour naviguer dans un site. On peut travailler un maillage mieux organisé et plus subtil en pensant des parcours centrés sur les préoccupations de l’utilisateur et son expérience de lecture. Et bien souvent, l’utilisateur n’a pas besoin (ni envie) d’un menu fixe : il veut une réponse à son problème.

Et si vraiment…

…vous y tenez, il existe une alternative : un menu qui s’efface lorsque le visiteur fait défiler le contenu vers le bas (signe qu’il témoigne de l’intérêt au contenu et qu’il entame une lecture), et qui réapparaît lorsqu’il scroll vers le haut (signe qu’il souhaite revenir à un autre point de repère sur la page).

On est bien sûr prêts à débattre de l’utilité d’un menu fixe, à entendre de vrais arguments et des exemples concrets (et généralisables) pour nous convaincre. Mais d’ici là, on est plutôt partis pour considérer que l’intérêt d’un menu fixe, c’est un mythe qui se confronte mal à la réalité.