Candidats : s’il vous plaît !

Uppercut

Comme toutes les agences web, il y a une chose qu’on reçoit souvent : des CV. Et des factures. Mais ça, on ne va pas en parler. Des CV donc : de toutes les formes, de toutes les couleurs, on pourrait même monter un magasin Desigual avec. Et bien sûr, pour des questions de temps ou d’intérêt (soyons honnêtes), on a bien du mal à répondre à 80% de ces demandes. Pourquoi ? Parce qu’on est méchants ? Ou bien trop arrogants ?

Disons plutôt que dans la plupart des cas, ces candidatures n’agitent pas notre plexus solaire… Des tentatives de panier plus proches de Polly et Moi que de Space Jam.
Alors, très chers candidats, voici 5 conseils pour rentrer le 3 points.
Bien sûr, voyez dans le ton très direct de l’article une marque d’affection et de bienveillance : parce que oui, bien sûr qu’on veut que vous trouviez le job de vos rêves !

1 – Garde ton template de CV à la maison

Colonne de compétences à gauche (sur fond de couleur) et parcours professionnel à droite… Ce modèle Word a fait le tour du monde autant de fois que Jordan a mis dans le mille. Rien de mieux pour ne pas vous démarquer et nous prouver votre élan créatif au ras des pâquerettes. Rappelez-vous, dans la communication on vend de la création : on veut donc travailler avec des gens ayant l’esprit créatif, et ce quelque soit le poste.

2 – Relance-nous !

Chez Fantassin, comme chez beaucoup d’autres, la règle est simple : si une candidature ne répond pas à une offre de job précise ou qu’elle ne se démarque pas directement, on ne répond qu’après la première relance. Un filtre simple qui, si vous le passez, nous montre l’intérêt réel que vous avez pour nous et le sérieux de votre démarche. Un peu comme la personne que tu essaies de choper mais qui te fait languir : il faut la mériter !

3 – Nous aussi, on trouve que les créations de notre boîte sont vraiment trop super cool

Si si, vraiment. Tellement cool qu’on se fait des soirées de rétrospectives de nos projets… Vous l’aurez compris : flatter une boîte c’est bien, mais c’est un peu facile. Et puis on vous voit venir à 30 kilomètres : bien sûr que vous n’allez pas dire que vous nous trouvez nuls (chiche ?). Alors on fait quoi ? On fouille un peu, pour voir s’il n’y a pas un levier à actionner. Chez l’ami Google, dans la presse spécialisée, sur les réseaux sociaux… Franchement en 2018, vous n’avez pas d’excuse. Réaction garantie si vous dénichez LE truc sur la boîte que vous ciblez.

4 – Ma grand mère (paix à son âme) aussi est jeune et dynamique

Puis elle est aussi super motivée. Comme vous tous, comme nous tous ! D’ailleurs, pourquoi « jeune » serait un argument déterminant dans une candidature ?
Comprenez donc qu’aujourd’hui, il va falloir trouver autre chose. Expliquez-nous pourquoi ce métier vous attire (là encore, soyez personnel et évitez les trucs bidons), parlez-nous de votre vision, montrez-nous que vous avez envie quoi !
Pourquoi est-ce si important ? Voir point suivant.

5 – Les compétences c’est bien, mais n’oubliez pas l’humain

Gardez à l’esprit que quelque soit le métier, on travaille avec des gens. Chaque collaborateur (qu’il soit en stage, en CDI ou en freelance) a son histoire, ses expériences professionnelles et personnelles… Plus encore, chaque membre de l’équipe a sa propre vision du métier. La richesse d’une boîte est faite de la somme de toutes ses individualités, pas de la somme de tous ses éléments standardisés.
Ayez en tête que de plus en plus, le CV est secondaire : parce que les compétences s’apprennent, c’est l’état d’esprit qui prend de plus en plus d’importance !

Là, c’est le moment où vous nous dites que la moitié de ces arguments sont le contraire de ce qu’on vous apprend en formation. Carrément ! Mais faisons un calcul simple : si 5 écoles de com’ (par exemple) apprennent ces trucs à 20 étudiants par an, pendant 5 ans. Rien que ça, ça donne 500 étudiants qui débarquent avec le même type de CV et de lettre de motivation pour le même type de job… vous voyez le truc ? Et puis franchement, est-ce que vous-même vous voudriez travailler avec des gens « standards » ? Non ? Bah voila, article clos !

Et au fait…

Bref, venez comme vous êtes, avec votre personnalité, ce qui vous passionne, ce qui vous anime, ce que vous avez envie d’apporter, de transmettre, ce que vous évoque l’entreprise ciblée… et pas avec des éléments standardisés.