Fantassin pattern
Édito

De l’apprentissage au plein temps : l’itinéraire de Jonathan chez Fantassin !

Après deux années passées à alterner entre l’exigence de la formation des Gobelins d’Annecy et la mise en pratique dans les projets souvent complexes de notre agence, Jonathan a brillamment obtenu son diplôme, et a choisi de prolonger son engagement auprès de Fantassin pour une durée indéterminée ! L’occasion de faire le bilan de ces deux années aussi riches professionnellement qu’humainement.

D’abord une révélation, puis une suite de confirmations : au cours de son apprentissage, Jonathan a montré toute sa valeur et des qualités précieuses, tant dans son travail de développeur que dans sa manière d’être.

Tout a commencé très simplement, en 2018, au moment où il voit passer sur Twitter un message de moins de 240 caractères, laissant entendre qu’il y a une ouverture pour une alternance chez Fantassin. Jonathan fait donc ses recherches, visite notre site, comprend vite que ça peut coller, et réalise la première approche : le mail par lequel tout a commencé.

Après quelques échanges sur les aspects techniques et pratiques, agrémentés de quelques discussions informelles de bon augure, une rencontre est rapidement organisée. Avec un tableau pour exposer des idées.

L’épreuve de l’entretien FTS !

Parce que chez Fantassin, l’entretien d’embauche présente quelques particularités. En plus des questions et discussions d’usage qui permettent de mettre tout le monde à l’aise (ou pas), Jonathan a dû se présenter devant le tableau et rentrer dans le concret.

« Joffrey et Florian m’ont demandé de présenter le déroulé d’un projet de site web, du début jusqu’à la fin, et d’expliquer mon process pour mener les choses efficacement. En fait, c’était surtout un prétexte pour échanger et commencer à trouver le meilleur moyen de travailler tous les trois ensemble ! »

Alors, est-ce que c’était intimidant ? Un coup de pression comme un passage d’examen ? De la tension, un rythme cardiaque accéléré et même un peu de sueur ?

« Honnêtement, il n’y avait aucun stress. J’ai senti qu’il n’y avait pas de jugement, qu’on me laissait le temps de réfléchir pour que l’échange soit le plus riche possible. L’objectif, c’était le dialogue, tout simplement. Et c’est le genre de chose qui motive : avec cet état d’esprit, j’étais chaud pour apprendre et pour participer aux projets de l’agence »

On a donc dit bienvenue à Jonathan !

Le rythme de l’alternance

C’était donc parti pour faire régulièrement des allers-retours entre l’école et l’entreprise, naviguer entre théorie et pratique, entre recherches et production, la tête dans la conception et les mains dans le code.

Un rythme soutenu qui a permis à Jonathan d’apprendre, de pratiquer, et de devenir en deux ans un développeur accompli et reconnu. La route a été pavée de bons moments, avec des montées en responsabilité sur de gros projets de site web, la participation à des évènements d’envergure (BlendWebMix, WordCamp…), l’animation de conférences… On lui a même confié le lead technique sur le site vitrine de Lumières Avocats !

« Les meilleurs moments, c’est quand on livre de gros projets, qu’on sait qu’on a construit un site solide, blindé techniquement, et qu’au bout du chantier, on met en ligne. C’est souvent l’accomplissement de plusieurs mois de travail, et c’est vraiment satisfaisant à vivre ! »

Fts Insta 3
Jonathan (au milieu) lors de son premier BlendWebMix !

A l’inverse, les choses ne se passent pas toujours facilement, et il y a eu bien sûr quelques moments moins agréables. On se souvient d’une fusion de branches de code un peu précipitée, et d’un projet nécessitant la cohabitation entre plusieurs technologies difficilement compatibles, très complexe à gérer techniquement, en plus d’être étalé sur une longue période… On apprend toujours de ce genre de galère !

Et on apprend encore mieux dans une dynamique collective : Jonathan a été le premier d’une série de recrues, et pendant son apprentissage, ce sont trois autres personnes qui ont intégré l’équipe FTS. Et la vie d’équipe, c’est quelque chose d’important pour nous.

J’ai vraiment des bons souvenirs de tous les moments off, les soirées, les anniversaires, les raclettes… C’est important de partager autre chose que du travail !

Jonathan, aka « Suri »

Le bilan, calmement… et la suite !

Alors, après deux ans d’alternance, si on fait un point d’étape, qu’est-ce qui ressort ?

« Bien sûr, j’ai appris énormément. En termes d’expérience, la variété et la complexité des projets que j’ai fait m’ont fait avancer beaucoup plus que ce que j’espérais. Et ça ne se résume pas au travail de développement : le fonctionnement transparent de l’entreprise m’a permis de comprendre les enjeux de la gestion, du management, de la vision stratégique »

C’est vrai que le dialogue et l’ouverture d’esprit font partie des fondamentaux chez Fantassin, et ça marche dans les deux sens : on se souvient d’un talk mémorable où Jonathan nous a parlé de sa passion pour le VJ, et nous a initié à la pratique de cet art technique et visuel.

Logiquement, avec un diplôme en poche et le regard porté vers l’avenir, l’apprentissage s’est prolongé avec un CDI, qu’on a voulu célébrer avec ces quelques lignes.

Bien sûr, cette nouvelle étape vient avec de nouveaux objectifs ambitieux, mais accessibles pour ce coeur vaillant à la personnalité rayonnante !

« Déjà, je veux continuer à monter en compétence et en responsabilité sur les projets de Fantassin, et pouvoir être fier de produire des sites qui apportent une réelle valeur ajoutée aux clients, des outils qui soient utilisés au quotidien, et pourquoi pas commencer à travailler des choses plus ancrées dans le monde physique, comme des installations interactives ».

Et en dehors de Fantassin ? « Je veux apprendre tout ce que je ne sais pas encore ! Le ping-pong de professionnel, faire une choucroute maison (spéciale dédicace à Tata Nicole), avoir du style, et alimenter de partout ma culture générale ! »

On sait pas vous, mais nous on se dit définitivement que Jonathan n’est pas là par hasard, et que certaines rencontres ressemblent à la providence !