Mindfuck, plastique et danses soviétiques : les dix clics de septembre !

Vie de l'agence

Parce que le web renouvelle ses ressources tout le temps, on partage des liens, régulièrement. Voilà notre sélection du mois de septembre !

Comme on a envie que vous restiez jusqu’au bout de cet article, on va commencer par vous ambiancer avec de la pop music et des soldats russes, bref, avec un compte twitter qui nous a bien fait marrer : soviet soldiers dancing

Franchement, ils fonctionnent tous, et c’est exactement ce genre de contenus qui nous fait aimer le web. Mention spéciale aux chorégraphies retenues pour « Smells Like Teen Spirit » de Nirvana, « Take Me Out » de Franz Ferdinand ou la chanson de circonstance « Rasputin » de Boney M.

Et si… on transformait le cinéma en anime ?

Pop culture et Russie encore avec la série « Animotion » de l’artiste russe Ahriman, qui reprend des scènes cultes du cinéma et les redessine comme si elles sortaient des studios d’animation japonais.

Et pour ceux qui veulent tester leur connaissances, c’est un bon blind test pour retrouver les références et se rémémorer les scènes concernées.

Visualiser le potentiel des images de synthèse

Non, on ne va pas parler deep fakes malgré quelques vidéos dérangeantes qui circulent sur les réseaux. On va plutôt s’orienter vers l’utilisation d’images de synthèse photo réalistes dans une démarche purement esthétique, avec la vidéo « OLIGARCHS », de Cornel Swoboda, accompagnée par la musique de Sean Crowley.

Quelque part entre le défilé de mode déviant et le steampunk, la maîtrise technique est au service de la réussite visuelle.

étude graphique nostalgique

On n’est vraiment pas des adeptes du « c’était mieux avant », mais on est bien forcé de constater que certains codes graphiques d’un autre âge continuent de fonctionner pour un paquet de projets, quand ils sont utilisés avec un peu de goût. Illustration avec la série « Amazing Magazine » de Johnny Dombrowski.

Internet et centralisation

On continue avec un article révélateur de la difficulté de penser le web en sortant des clous et en se passant de ses acteurs dominants.

Il y a quelques années, l’association Framasoft lançait son initiative « Dégooglisons internet » en proposant des alternatives à chacun des services de Google. Au delà des coûts et du travail nécessaire à l’entretien de ces outils, Framasoft devenait par la même occasion lui-même un point de centralisation, ce qui va à l’encontre de sa vision de ce que doit être internet.

L’association va donc progressivement désactiver la plupart de ses services, pour ne garder que ceux qu’elle peut assurer de manière saine et contrôlée. L’article « Déframasoftisons internet » expose très bien l’historique et les raisons de cette décision.

Et c’est l’occasion de nous rappeler l’existence de « Framatroll », le bingo qui représente parfaitement les automatismes de la rhétorique du troll.

La conférence Mindfuck

Bon, en vrai, c’est surtout l’intitulé de la conférence qui est proche du mindfuck : « Le futur existe-t-il déjà dans l’avenir ? » Sauf que c’est pas tellement le propos du physicien Etienne Klein.

C’est plus une réflexion sur ce qu’est le temps, sur la notion de présent (à quel moment devient-il le passé ? Quels sont les éléments du futur qui y sont déjà présents ? ) et sur la perception de la réalité. Et franchement, au-delà du titre foireux, c’est passionnant.

Le coin anglophone : Des baleines, du Plastique, des éléments et de la vie au travail

Le site pour faire connaissance avec les baleines

Le site Save Whales est parfaitement conçu, avec l’image et le son, pour rendre hommage à l’imposante beauté des baleines, et agir pour leur sauvegarde. Chaque espèce est présentée en détail, et le webdesign est particulièrement réussi.

Fts Save Whales Screenshot

L’infographie qui vaut mille mots

Et puisqu’on parle d’écologie, on vous laisse ouvrir l’infographie de Reuters « Drowning in Plastic » pour constater les montagnes de déchets générés par notre addiction aux bouteilles en plastique. L’idée du nombre de bouteilles achetées pendant le chargement de la page est particulièrement parlante. Et l’image ci-dessous représente leur consommation quotidienne.

Leçons de physique-chimie

Pour fêter l’anniversaire de la table périodique des éléments, Bloomberg Businessweek a publié une masse d’informations colossale sur le sujet, et sur chaque élément individuellement.

Les bases de la physique-chimie en libre accès, structurées et présentées dans un format adapté au web et parfaitement illustré : The Elements

Et sinon, le boulot, ça va ?

Enfin, on va terminer avec un autre long dossier qui montre une fois de plus que le New York Times est au-dessus du lot dans ses formats web : The Office, consacré à la vie au travail et les problématiques spécifiques qu’elle génère.

Non seulement les articles sont pertinents et traitent de sujet aussi variés que l’utilisation des toilettes, la nourriture de supermarché, les tests de personnalité ou la socialisation avec ses collègues, mais ils sont agrémentés de témoignages/confessions qui s’affichent sur une sorte de machine vintage interactive, selon les boutons sur lesquels on appuie (on a testé pour vous le déclenchement du bouton « don’t touch », et ça vaut pas le coup d’y toucher).

Des bribes de vraie vie au milieu d’articles de fond, pour un sujet qui nous concerne tous : c’est du travail bien fait !

Fts Nytimes Screenshot

On vous donne rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle sélection !