À la rencontre de Joffrey Jochum, Directeur de Création de Fantassin

Joffrey, c’est le fondateur de Fantassin. Un designer avec une fibre technique, un synthétiseur capable d’assembler tout ce qui fait une bonne stratégie web.
Passé par Diplomatic Cover et Number Four AG (énième boîte du fondateur d’Open Office), Joffrey a laissé libre cours à sa nature d’entrepreneur pour monter FTS, attirer Florian pour s’associer, recruter, et construire la boîte dont vous visitez le site en ce moment.

Avant de commencer ce portrait, petite mise en ambiance avec la playlist spéciale FTS de Joffrey. Enfin, quand il aura eu le temps de faire un choix définitif.

qui est Joffrey ?

Son super-pouvoir

La déconstruction : Joffrey est capable de vous faire remettre en question tous vos préjugés sur le web, le design, et globalement sur tout ce qu’on prend pour acquis sans se poser de questions. C’est une source de révélations, de prises de conscience, mais aussi parfois de solides maux de crâne.

Son pas-super-pouvoir

La blague de trop : dans une discussion qui s’emballe, Joffrey est bien, il est drôle, il est en confiance, et là peut soudainement survenir un changement d’ambiance : Joffrey sort la blague de trop, celle qui est mal dégrossie, celle où il rigole tout seul, celle où tout le monde se regarde pour vite trouver un moyen de passer à autre chose.

Son coup spécial

Le commentaire LinkedIn : Joffrey lutte contre les clichés sur tous les terrains, et guette avec attention les poncifs qui s’accumulent sur le réseau social des pros (parfois pas très pros) : résultat, des commentaires qui prolongent son entreprise de déconstruction du monde pour remplacer les préjugés par des analyses argumentées.

Joffrey en un mème, ça donne ça !

Pourquoi il est précieux

Joffrey est le fondateur de Fantassin, donc déjà il est précieux pour son esprit d’initiative. C’est aussi celui qui prend sur lui le soin de faire tout ce que personne n’a envie de faire : gérer l’administratif, la comptabilité, s’assurer que tout le monde se sente bien au bureau, etc. Parce que se ronger les ongles en permanence, bah c’est faire l’économie d’un coupe-ongles.

The big achievement

Son plus grand succès, c’est de supporter Florian depuis 2013, et d’avoir construit au fil des années l’exigence créative et fonctionnelle de FTS.

jojo final

japan touch, vroum-vroum et minimalisme, c’est le moodboard de Joffrey

Un dernier mot l’artiste ?

Si je ne dis pas « typiquement » ou « du coup » quand je vous parle, c’est que vous discutez avec un clone. Un mauvais clone d’ailleurs.

Joffrey, Prince des mots profonds

Suivez Joffrey sur…