Comment établir un brief projet utile et pertinent ?

Quand on se lance dans un projet de site web, on peut vite se laisser porter par son enthousiasme créatif et énoncer les idées comme elles viennent, sans filtres. 

De quoi envisager tout un tas de possibilités plus ou moins utiles, et se lancer dans des heures de débats plus ou moins constructifs. Parce qu’on a vu telle chose sur un site qui nous a plu, parce qu’on nous a dit qu’il fallait absolument faire telle autre chose, ou tout simplement parce qu’on veut affirmer des goûts et des préférences personnelles. 

Et c’est justement là le cœur du sujet : créer un bon site web, ce n’est pas une affaire de préférences personnelles. 

Pour concevoir un site efficace, il faut un brief détaillé, qui recense des informations utiles, des orientations stratégiques, et surtout des besoins précis. 

Comme ce n’est pas forcément quelque chose d’inné, on vous donne ici quelques éléments de la méthode Fantassin pour faire émerger un cahier des charges à toute épreuve. 

Disposer des informations essentielles 

Il faut bien commencer quelque part, avec des informations de base pour savoir qui vous êtes, ce que vous faites et comment vous le faites. Et c’est plus important qu’il n’y paraît. 

Et au risque de vous décevoir, l’important, ce n’est pas de nous dire que vous faites du travail de qualité. Sur son site web, tout le monde dit qu’il fait du travail de qualité (vous imaginez le contraire ?). C’est comme dire à quel point on est une boîte dynamique, voire innovante pour charmer les esprits audacieux : c’est devenu tellement courant que c’est creux. Il va donc falloir être un peu plus spécifique pour définir l’angle le plus efficace pour vous présenter. 

Concrètement, il va falloir nous expliquer les détails de votre offre, les activités qui vous portent, celles que vous aimeriez développer, vos savoir-faire, votre équipe et ses compétences, et surtout vos spécificités. Ce qui vous différencie. Tous les facteurs qui font qu’on vous choisit plutôt qu’un autre. Et encore une fois pas avec une liste de mots-clés vides. 

On veut tout savoir, parce que c’est ici que se façonne une approche originale pour votre site web. 

Pour compléter le tableau et mieux vous situer, il va aussi falloir qu’on comprenne les spécificités de votre secteur, de votre environnement professionnel, de ce qui a de l’importance pour apporter des éléments de contexte et prouver votre expertise professionnelle.

Enfin, une analyse de la concurrence et de sa communication vient compléter le tableau, et vous permet d’avoir tous les éléments nécessaires pour affirmer votre positionnement. Le vôtre. Celui de personne d’autre. Celui qui vous fait sortir du lot. 

« L’important, ce n’est pas de nous dire que vous faites du travail de qualité, mais plutôt de déceller tous les facteurs qui font qu’on vous choisit vous plutôt qu’un autre. »

Définir les objectifs du projet 

Maintenant qu’on vous connaît, on va pouvoir commencer à parler de votre projet : si vous êtes venus nous voir, c’est que vous avez besoin de quelque chose. 

Logiquement, on va commencer par vous demander quel est votre besoin, pourquoi vous en avez besoin, et quels sont les potentiels obstacles pour répondre à ce besoin. 

Jusque-là rien de compliqué, il s’agit de poser des mots sur votre perception, sur ce que vous avez identifié pour améliorer la vie de votre entreprise. 

On va ensuite aller un peu plus loin, en analysant avec vous vos cibles, leur lien avec vos activités, leur manière de vous contacter et de s’adresser à vous, leurs attentes, leurs motivations, leurs comportements… 

L’idée est de comprendre vos interlocuteurs pour mieux les atteindre. De définir quel est le bon chemin pour arriver à la destination souhaitée. 

Et à partir de ces éléments, on va pouvoir commencer à cerner les objectifs du projet, énoncés clairement avec des verbes d’action (vendre, informer, engager, rassurer…), et envisager des critères de réussite basés sur des indicateurs mesurables. 

Pas d’objectifs, pas de projet. Mais ce n’est pas fini !

« La réussite d’un projet se mesure avec du concret. Pas d’objectifs, pas de possibilité de mesurer factuellement les effets d’un projet. »

Analyser les expériences précédentes pour formuler ses attentes

Pour affiner ces critères et prendre des décisions éclairées, prendre le temps d’analyser les expériences précédentes (si il y en a) peut être riche d’enseignements. 

Il s’agit de se baser sur des éléments chiffrés (comme par exemple les statistiques disponibles sur vos précédents sites web), et de les compléter avec vos retours personnels pour disposer des éléments suivants : 

  • Ce qui marche / a marché par le passé
  • Ce qui ne marche pas / n’a pas marché par le passé
  • Exemples de réussites notables
  • Exemples d’échecs notables 

A partir de ces éléments, vous devriez être en mesure de clairement formuler vos attentes sur la prestation attendue, dans le détail : à ce stade, vous avez rempli votre part, on est en mesure de comprendre ce que vous faites, pour qui vous le faites, vos objectifs et vos attentes. 

Pour autant, le brief n’est pas terminé, et le cahier des charges n’est toujours pas achevé ! Maintenant, c’est à nous de travailler.

« Formalisez des besoins de manière claire et précise, et non pas des solutions. Les solutions, c’est la raison pour laquelle vous venez nous voir. »

Valider le projet avec une expertise web

Normalement, si vous venez nous voir, c’est que le web, ce n’est pas totalement votre métier. Et donc, c’est notre rôle de vous accompagner dans votre projet et de vous conseiller en apportant notre expertise, qui va forcément faire émerger des choses auxquelles vous n’aviez pas pensé.

C’est comme quand vous allez chez le docteur : vous arrivez avec des symptômes, et vous voulez guérir. Vous avez peut-être une idée de ce que vous avez, mais c’est bien à votre médecin de faire toutes les vérifications nécessaires pour faire un vrai diagnostic, et vous proposer le traitement adéquat. 

Un traitement qui tient compte de votre profil, de vos antécédents médicaux et de votre condition actuelle, qui anticipe les effets secondaires et les interactions médicamenteuses, et qui présente le meilleur équilibre pour vous.

Pour un projet web, c’est pareil. On va reprendre tous les éléments précédents, et les confronter aux usages et au fonctionnement du web. On va aussi analyser en profondeur les contraintes spécifiques de votre projet : le timing, le budget, le contenu éditorial…

C’est après tout ce travail qu’on est en mesure de construire un cahier des charges précis, et vous proposer une solution calée précisément sur vos besoins, que ce soit au niveau des choix de solutions techniques au design, en passant par la stratégie de référencement et   l’architecture de contenu.

Plus qu’un site, il s’agit de créer un outil web pertinent pour vous, qui répond à des besoins et qui aide à résoudre des problèmes. 

On insiste là-dessus, notre rôle, c’est de faire en sorte que votre site web remplisse des objectifs qui vous aident à grandir, de lui éviter d’être une dépense passive qui ne génère rien, et en faire un véritable investissement, un actif de l’entreprise qui se valorise à chaque moment de son existence. 
Et c’est impossible sans des objectifs qui résultent d’une analyse détaillée. Pas d’objectifs, pas de projet.

Mais avec un bon brief, on peut définir de bons objectifs, qui donnent naissance à de beaux projets.

« Établir une relation de confiance pour permettre à l’expertise web de s’exprimer dans le sens de la réussite du projet. »

Ce qu’il faut retenir

  1. Travaillez à formuler des besoins, et pas des solutions
  2. Un projet n’est pas viable sans objectifs clairement définis
  3. La qualité de réponse de votre interlocuteur dépend de la qualité des informations que vous lui fournissez
  4. Précisez le cadre du projet pour faciliter le suivi et avoir une vision claire des échéances et des livrables