Derrière ce terme se cache toute la science du développeur, qui va transformer en lignes de code l’apparence d’un site web. Et ça nécessite de prendre en compte un paquet de contraintes.

Le développeur Front-End code ce qui apparaît à l’écran : les paillettes, le feu d’artifice visuel et une avalanche de blocs agencés selon les instructions du designer en chef. C’est l’alter-ego du développeur Back-end, qui lui construit la machinerie nécessaire à ce qu’un site fonctionne techniquement, et que les bases de l’intégration soient solides. Voilà pour les bases.

Les langages de l’intégration dite Front-End

L’intégration repose sur les langages HTML et CSS. Ils transmettent toutes les informations nécessaires pour positionner des blocs, des caractères, avec des indications sur leurs tailles et leurs spécificités graphiques. Le langage HTML se charge du travail d’architecture et de construction, et le CSS assure la peinture, les finitions, le vernis, le fond de teint. Parfois, pour rendre les choses plus fluides ou enrichir l’expérience utilisateur, l’intégration intègre aussi de l’animation ou d’autres détails de comportement via le langage JavaScript.

Ces langages sont donc la clef pour traduire le langage du designer en langage informatique. Ou plutôt, en ce qui concerne le web, en langage du navigateur. Et c’est là que les choses se compliquent.

Compatibilité et accessibilité

Vous avez sûrement votre navigateur Internet préféré. Chrome, Firefox, Safari, Opera, Edge ou feu Internet Explorer.

Que le choix soit guidé par les habitudes, des considérations pratiques ou imposés par un environnement de travail, chaque navigateur vous embarque avec sa propre logique. Et de nombreuses spécificités à prendre en compte pour le développeur.

Chaque navigateur va traiter les informations transmises différemment. Et comme pour tout travail d’interprétation, le même texte sera traduit différemment si on le donne à cinq traducteurs, qui ont chacun leur propre sensibilité, leur propre grille de compréhension, mais aussi leurs propres limites.

Le développeur doit donc s’assurer que chaque navigateur tient compte de ses instructions, sans faire de contresens. Et donc, que chaque utilisateur, indépendamment de ses préférences de navigateur, accède à un site web fonctionnel, respectueux des codes visuels définis par le graphiste.

En parlant d’accessibilité, le développeur doit également garantir que le site soit utilisable par le plus de personnes possibles : compatibilité complète avec les assistants vocaux, possibilité de naviguer au clavier… Sans oublier de rendre le site accessible aux moteurs de recherche.

Le savoir-faire Fantassin

ifross-ars-rhone-alpes-plateforme-web-collaborative-fantassin

Notre agence web est spécialiste des sites WordPress. Ce qui veut dire que notre intégration est nourrie d’années de pratique de ce logiciel et contient tous les ingrédients pour des performances optimales. Elle procure l’immense satisfaction de temps de chargement rapide grâce à la légèreté de ses fichiers CSS, HTML et JS. En plus, on vous donne toutes les clés pour également minimiser le poids de vos images et vidéos.

Last but not least, nos développeurs savent comment donner vie à une maquette graphique en intégrant les petites touches d’animation qui font la différence. Quand en plus ces animations sont conçues en lien étroit avec nos designers, que la technique se met au service du design, que le design est pensé en fonction de la technique, c’est l’expérience utilisateur qui en sort grandie.

Et la base d’un bon business, c’est un utilisateur satisfait.

Creative WordPress Maker